Les modes de traitement industriel du bois

Parmi les procédés utilisés en industrie, on distingue les traitements du bois dits « de surface » (badigeonnage, aspersion, trempage court) et  le traitement du bois autoclave  (procédés « en profondeur » ).

Pour le traitement du bois « de surface », l’imprégnation est réalisée en périphérie de la pièce de bois. Différents procédés sont utilisés pour le traitement industriel du bois « de surface » :

  • Le badigeonnage consiste à appliquer le produit à l’aide d’un pinceau, d’une brosse, d’un pistolet, sur une zone localisée.
  • Avec le traitement par aspersion, le bois est aspergé, et un arrosage abondant des pièces est ainsi réalisé, en général dans une cabine ou un tunnel (line flow ou filière à dépression).
  • Avec un traitement par trempage, les pièces de bois, assemblées en piles, sont totalement immergées dans le produit de préservation contenu en général dans des bacs métalliques recouverts d’une peinture Epoxy. Dans ces conditions, plus le bois est humide, moins il absorbera de produit en quantité.

Le bois autoclave, est un bois qui a reçu un traitement « en profondeur » réalisés à l’aide d’autoclaves. On a recours au vide et à la pression en enceinte fermée pour forcer la pénétration du produit dans tout le volume du bois, et aboutir ainsi à une rétention maximale. Il existe différents procédés d’imprégnation en autoclave, caractérisés chacun par différents cycles de pression-dépression, parmi lesquels

  • l’autoclave dit double vide,
  • ou l’autoclave vide-pression.

Bien entendu, tous ces procédés de traitement industriel du bois ne présentent pas le même coût de mise en œuvre.
Le choix du procédé devra être déterminé en fonction du produit utilisé, mais également de la classe de risque liée à l’application envisagée.

Bac de traitement

Bac de traitement

Badigeon

Badigeon

Cabine d’aspersion

Cabine d’aspersion

Autoclave

Autoclave

404