Traitement anti-bleuissement du bois : 8 Bonnes Pratiques à adopter

De l’abattage jusqu’à son séchage, le bois est menacé par des champignons qui altèrent la couleur de sa surface et lui font perdre de sa valeur esthétique.

Il s’avère alors primordial de traiter le bois contre  le développement de ces champignons par procédé de trempage ou d’aspersion avec un produit de traitement fongicide de protection anti-bleu, dès sa transformation en planche.

Voici 8 bonnes pratiques à adopter afin de maximiser l’efficacité de ce traitement, et d’ainsi éviter le bleuissement des bois :

  1. Débiter les grumes

Selon la période de l’année, la grume peut être contaminée par des champignons de coloration avant son débit, ce qui rend le développement du bleu sur le bois rapide et inévitable.

Le débit des grumes doit alors être opéré peu de temps après son exploitation (dans les 24 heures), alors que sa teneur en eau est encore considérable.

  1. Traiter les sciages

Les champignons de coloration se propageant très rapidement dans le bois, l’opération de traitement des sciages, dans un bac de trempage ou dans une cabine d’aspersion, doit être réalisée juste après le débit des grumes.

  1. Retirer les copeaux et salissures de la surface du bois

Les copeaux de bois et autres salissures telles que  le sable, la terre, retiennent l’humidité et facilitent sa stagnation.

  1. Contrôler que les lattes de bois ne soient pas déjà attaquées

L’utilisation de  lattes déjà attaquées par des champignons de coloration entraîne leur « contagion ». Seules des lattes saines doivent alors être utilisées pour l’empilage des planches de bois.

  1. Stocker le bois traité sous abri

Le bois traité doit être protégé de la pluie au moins jusqu’au séchage de ses surfaces.

Attention cependant aux endroits fermés qui favorisent l’humidité et le bleuissement du bois.

  1. Ventiler l’espace de stockage

Les piles de bois doivent être stockées dans un endroit ventilé.

Pour que l’air circule au mieux, un espace suffisant doit être respecté entre chaque pile de bois (environ 70 cm).

  1. Ne pas bâcher le bois avec du plastique

Le plastique et autres matériaux empêchant le bois de respirer sont à éviter pour le protéger des précipitations.

  1. Maintenir propres les zones de stockage

Il  est nécessaire de faire tourner rapidement les colis de bois afin d’éviter la propagation éventuelle de spores provenant de colis infestés.

Afin de prolonger l’effet du traitement anti-bleu, une grande vigilance doit alors être portée tout au long de la transformation du bois, le champignon de bleuissement ne se développant que dans des conditions qui lui conviennent. L’humidité étant un facteur prépondérant dans le développement de ces conditions, il s’agit alors en priorité de veiller à l’éviter.


404