SAGA – LE PARTI-PRIS DU SAVOIR-FAIRE FRANÇAIS EN PRODUITS BOIS À VALEUR AJOUTÉE POUR LE PAVILLON FRANÇAIS POUR L’EXPOSITION UNIVERSELLE 2015 DE MILAN

Du 1er Mai au 31 octobre 2015, 144 pays et 3 organisations internationales se retrouvent à Milan à l’occasion de l’exposition universelle 2015. A cette occasion, chacun des participants devra apporter une contribution concrète au thème « Nourrir la planète, énergie pour la vie ». Les Pavillons serviront aux pays exposants de relais et support de l’interprétation qu’ils se font du thème.
Par sa position de fournisseur de l’entreprise SIMONIN, en charge de la réalisation du Pavillon, Sarpap & Cecil Industries a le privilège de suivre la fabrication de cette réalisation remarquable et vous la fait partager.

Episode 1 : LE CONCEPT ARCHITECTURAL DU PAVILLON FRANÇAIS POUR L’EXPOSITION UNIVERSELLE 2015 DE MILAN : UN BÂTIMENT TERRITOIRE, UN MARCHÉ FERTILE
Directement inspiré des halles des marchés, chères à l’identité de nombreuses villes de France, le Pavillon français par son traitement structurel novateur démontre également le potentiel technique en produits bois à valeur ajoutée.

Conçu par le Cabinet XTU Architects, ce grand ouvrage spectaculaire de plus de 2 000 m2, représente un paysage inversé, tout en courbes et pentes, illustrant le territoire français.
Pour la structure du Pavillon, le choix s’est naturellement porté sur le matériau bois. C’est l’entreprise SIMONIN qui fabrique depuis 40 ans des pièces en bois lamellé-collé qui s’est positionnée pour répondre à ce cahier des charges exigeant. Spécialisée dans les projets d’envergures, de la conception à la fabrication, nouvellement dotée d’un centre d’usinage à commande numérique pour un service de tailles de charpentes complexes et plus de réactivité, détenteur de la technologie RESIX®, pour les assemblages sans fixations apparentes, elle a eu tous les arguments pour convaincre les décideurs du projet.

La conception innovante et graphique du Pavillon dans sa forme illustre le savoir-faire français en matière de structure bois : des formes ondulées, des assemblages invisibles, une géométrie complexe.
L’ensemble constitue un vaste espace, au plafond méandreux créant par ses détours des lieux propices à la diffusion de l’information et la réflexion.
Dans le même temps, le Pavillon se doit aussi d’être fonctionnel, lieu d’accueil, de démonstration, de réception, de restauration, de locaux techniques et sanitaires.
Enfin, il est également voulu comme un modèle d’économie durable : le bois transformé est du bois local issu de Franche Comté, et le bâtiment sera démontable et remontable.

capture-maquette-3d-Cabinet-XTU-Architects-Pavillon-Français-exposition-universelle-milan-2015

Découvrir le projet : https://www.youtube.com/watch?v=aV-bngSkLIM

Les parties prenantes institutionnelles
Six Ministères contribuent au financement du projet :
− le ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt
− le ministère des affaires étrangères,
− le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche,
− le ministère des affaires sociales et de la santé,
− le ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie,
− et le ministère de l’économie et des finances.

Le portage budgétaire de l’opération est assuré par France Agrimer : établissement national des produits de l’agriculture et de la mer.
Il s’agit d’un établissement Public à caractère administratif (EPA), qui exerce ses missions, en lien avec le ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt.
Ses missions consistent principalement à favoriser la concertation au sein des filières de l’agriculture et de la forêt, à assurer la connaissance et l’organisation des marchés, à contribuer à des actions de coopération internationale, ainsi qu’à gérer des aides publiques nationales et communautaires.

La participation de l’état à hauteur de 14 millions d’euros sera très largement consacrée à l’installation de l’infrastructure permanente.

404