Restauration des charpentes en bois de l’aile Est du Prieuré de la Charité-sur-Loire

L’aile Est du Prieuré de la Charité-sur-Loire est un bâtiment de 120m de long et de 9,50m de hauteur à consolider. Il s’agissait avant tout de restaurer et renforcer tout ou partie des matériaux. La charpente en bois était elle aussi concernée. Un traitement des bois a été appliqué pour une partie et, une autre a été remplacée. Le but était de conserver au maximum les marques des différentes époques romanes, gothiques, néo-gothiques qui ont façonné l’édifice.

Du renforcement du bois sur une partie de la charpente
La charpente en bois a été divisée en 2 parties. Le premier tiers, après examen, a été déclarée apte à l’emploi, sous réserve notamment, de la mise en œuvre d’un traitement des bois de la charpente.
En effet, des signes de présences de vrillettes ayant été décelés, il était opportun de renforcer les pièces de bois contre des attaques d’insectes à larves xylophages.
C’est l’entreprise Charpenet de Nevers qui a été choisie pour la réalisation de ce chantier de traitement des bois.

L’opération de traitement consistait à préparer les bois à recevoir le produit de traitement, par une phase de nettoyage-dépoussiérage, et, dans un second temps, à appliquer le produit de traitement par injection et/ou pulvérisation pour une protection efficace et durable du matériau bois, adaptée à la taille des sections et aux points d’ancrage.
Dans le cas de la restauration de la charpente du Prieuré, afin d’en préserver au maximum l’aspect esthétique, les phases initiales de sondage et décapage n’ont pas été effectuées, comme cela avait été précisé dans le cahier des clauses techniques particulières (CCTP).

Le produit, choisi et mis en œuvre par la société Charpenet, est un gel de la gamme XILIX. Une fois appliquée, cette solution en gel dote les bois des propriétés nécessaires pour résister à une attaque d’insectes xylophages, dont les vrillettes.
Très apprécié par les professionnels applicateurs de traitement de bois, pour son excellent pouvoir de pénétration et sa facilité d’application, le gel XILIX a été pulvérisé sur toutes les faces de bois. Il a aussi été injecté tous les 30 cm dans les pièces de bois dont le demi-périmètre dépassait 400 mm, ainsi qu’au niveau des points d’ancrage et des zones de contact avec les maçonneries. La barrière formée empêche ainsi les larves des vrillettes de poursuivre leur mue à l’intérieur du bois, et dans le même temps, prévient les risques de pontes de larves par l’insecte parfait à la surface externe du bois.

A l’exception d’une ferme noyée dans la maçonnerie qui a été remplacée par une ferme neuve en bois lamellé-collé, cette partie de charpente a donc pu être conservée. Sur les deux années de chantier, l’opération de traitement de la charpente aura duré deux semaines.

charpente2-prieure-sarpap-cecil-industries

Charpente prieuré la Charité-sur-Loire

APPLICATION-GEL-PRIEURE-sarpap-cecil-industries

Charpente prieuré la Charité-sur-Loire

Au remplacement d’une partie de la charpente en bois et de la toiture
La partie restante de l’ancienne charpente, correspondant au 2/3, a dû être reconstruite dans son intégralité. En effet, une partie de la charpente avait été rabaissée au 19ème siècle. Les pentes ont été modifiées, pour un résultat qui s’était avéré asymétrique.
Egalement, une partie des pièces de la charpente en peuplier était touchée par la mérule, ce champignon lignivore, bien connu pour faire des ravages dans le bâti, notamment en réduisant à néant les propriétés mécaniques du bois.
Au regard de cela, il a été décidé de remplacer la totalité de cette partie de charpente par une charpente neuve, en bois lamellés-collés, dans les volumétries d’origine. Ce travail a été réalisé par un charpentier de La Charité-sur-Loire. En tout, ce sont 60 m3 d’épicéa qui ont été transformés pour recréer cette structure.

C’est dans ce cadre que également que la restauration de la toiture et de la structure de l’aile Est du Prieuré a été engagée en 2013. La totalité de la couverture a été remplacée, représentant un travail titanesque de remaniage de 78 tuiles au m², sur une superficie totale de 2400m².

prieure-charite-sur-loire-sarpap-cecil-industries

Prieuré Charité-sur-Loire

prieure2-charite-sur-loire-sarpap-cecil-industries

Prieuré Charité-sur-Loire

La restauration du Prieuré, un chantier ambitieux, qui s’inscrit dans le temps
Initialement appelé la « Fille ainée de Cluny », le Prieuré de La Charité-sur-Loire, dont la fondation a commencé en 1059, poursuit sa restauration complète, initiée en 2000, pour réussir sa conversion en Centre culturel de rencontre. Il reste ainsi fidèle à une de ses vocations initiales, celle de lieu d’accueil, comme ce fut le cas, pour les pèlerins sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle, de Rome, également, lors des Croisades, ou encore à la Révolution, où le monastère était devenu un bâtiment de ville, occupé par les habitants.
Ce chantier complet de restauration de ce monument historique, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, s’inscrit dans le cadre de la reconquête de l’emprise originelle du Prieuré. Cette reconquête a été rendue possible grâce à une politique volontariste de remembrement débutée il y a trente ans et qui a permis de réunifier le foncier.
Aujourd’hui, Monsieur JOLIVEL, directeur du Centre culturel de rencontre du Prieuré, missionné par la Ville de La Charité-sur-Loire pour suivre le chantier, a réceptionné les travaux de l’étage de l’aile Est, incluant la restauration de la toiture et de la charpente, ainsi que la reprise des structures maçonnées, dont à certains endroits des voûtes romanes et à d’autres des trémies à combler.
Un sacré chantier qui finalement n’est qu’une pierre de plus au chantier général de restauration. « Le temps du Patrimoine, n’est pas le temps de l’homme » rappelle Monsieur JOLIVEL, qui est intégré au projet depuis 1998.
La poursuite de la restauration va prochainement concerner une des églises de l’ensemble.
En attendant, chacun pourra visiter le site du Prieuré, dont l’accessibilité au public a été quasi permanente durant le chantier, non seulement parce qu’il est un passage obligé entre la partie haute et basse de la ville, mais aussi, parce que l’aile Est est l’espace d’accueil du festival du Mot.

panneau-prieure-charite-sur-loire-sarpap-cecil-industries

Chantier du prieuré de la Charité-sur-Loire

404