Les molécules agissent sur les champignons

Dans la lutte contre les champignons qui s’attaquent au bois de construction, de nombreux produits existent sur le marché. Tous ces produits contiennent des molécules qui agissent directement sur ces agents biologiques.

Les principales molécules utilisées sont :

– Propiconazole , Tébuconazole :  Arrête la biosynthèse des ergostérols nécessaires à la construction des barrières cellulaires des champignons.

– Thiabendazole : Intervient sur la mitose et la division cellulaire.

– IPBC : Crée un effet complexe. Inhibiteur de l’acétylcholine estérase ; il agit également par l’Iode (I2) qui vient perturber les échanges au niveau des parois cellulaires et dénatures les protéines.

– Ammonium quaternaire : Ses composés sont chargés positivement et se lient sur les sites chargés négativement de la membrane cellulaire du champignon, ce qui provoque la mort de la cellule par tension sur la membrane. En diminuant la perméabilité de la membrane, ils peuvent aussi stopper les flux de composés dans la cellule.

– Bore : Des sels de bore ou de l’acide borique sont aussi utilisés comme fongicide et ignifugeant pour le bois et les dérivés. L’acide borique et ses sels ont été classés « Reprotoxique de catégorie 2 » à l’annexe de la 30e A.T.P, ce qui n’empêche pas certains de le revendiquer comme un produit naturel.

404