Extension de maison : le choix du matériau bois pour valoriser son habitat

Besoin d’une chambre supplémentaire, envie d’un coin bricolage ou bien même de créer son propre atelier ?

Quelle que soit la raison de vouloir réinventer son habitat en y ajoutant un espace supplémentaire, ce projet peut être rendu rapidement concret grâce à l’extension de maison avec le matériau bois.

Le bois, de par ses atouts techniques, écologiques et esthétiques, permet une conception personnalisée et de qualité et s’impose alors comme un matériau de prédilection dans un projet d’extension de maison.

Grande tendance actuelle, l’extension de maison en bois a vu sa part de marché progresser en 2014 (20,1% vs. 14,7% en 2012), avec plus de 9 000 extensions construites en bois en France en 2014 (+ 17% par rapport à 2012). Source : WoodSurfer n°91

Le choix du matériau bois pour une extension de maison

  • Une solution rapide et économique

L’utilisation du matériau bois pour une extension de maison représente la solution la plus simple et économe à mettre en œuvre.

En raison de ses propriétés (isolantes et thermiques) et de sa basse consommation d’énergie, le bois permet de réduire la durée – donc les délais et coûts – des travaux, et rend idéale une installation rapide.

Ecologique, le choix du matériau bois pour une extension de maison est également encouragé par des subventions et des aides des collectivités.

  • Un rendu esthétique

Mêlant souplesse et design naturel, le bois s’adapte et s’intègre facilement à l’architecture existante d’une maison et à son environnement – donc aux inspirations et aux envies de son propriétaire.

Il s’harmonise avec tous les autres matériaux (brique, pierre, béton, verre etc.), et peut apporter de la modernité à l’habitat.

  • Une construction résistante et performante

Le bois est l’un des matériaux les plus résistants – aux intempéries, au feu et au temps.

Il offre par ailleurs une isolation thermique et phonique optimale, ce qui le rend plus performant que les autres matériaux.

De plus, une construction en bois est beaucoup plus légère qu’une maçonnée (17 fois plus que l’acier, 5 fois plus que le béton).

Les différents types d’extension de maison en bois

Le matériau bois peut être assemblé de diverses manières.

L’extension de maison en bois peut être structurée en « ossature panneaux », « poteaux poutres », « bois empilé », « parpaing bois », « panneaux contrecollés » ou encore même « colombages ».

Son assemblage peut être réalisé soi-même à l’aide d’un kit clé-en-main, avec l’aide d’un professionnel gérant la découpe et le montage de l’extension en atelier avant de la livrer « prête-à-poser », ou bien encore entièrement fait sur-mesure avec un architecte pour un service plus personnalisé.

Les extensions de maison en bois peuvent relier deux bâtiments, être intégrées à un angle de la maison (parallèlement ou perpendiculairement), être accolées à une façade ou créer complétement un module annexe.

Les règles à respecter lors de la construction de son extension en bois

Depuis le 1er mars 2012, la « surface de plancher » est l’unique référence pour l’application des règles d’urbanisme.

Pour des extensions de maison dont cette surface est inférieure à 40m2, une simple déclaration de travaux suffit.

Au-delà, un permis de construire est obligatoire. Si une extension fait plus de 170 m², le recours à un architecte est impératif.

L’élaboration du projet d’extension est liée au PLU (Plan Local d’Urbanisme) de la commune du chantier, codifié dans le code de l’urbanisme.

Après un premier examen des fondations, il est donc primordial de s’informer auprès de sa mairie que le projet soit conforme aux règles de ce PLU.

Selon les démarches à effectuer, les travaux peuvent alors débuter !

404